200.000 pages lues sur mon blog vin !

Bravo et merci pour votre constance ! 100.000 pages lues en novembre 2014 et 200.000 pages lues en octobre 2016, vous tenez un bon rythme ! Je tiens à partager ma joie avec vous car c’est une source de motivation pour poursuivre mon blog sur le vin. Parfois c’est difficile : un vrai article, long, détaillé et multisourcé demande en moyenne 3 heures de boulot. Je radote ? Oui, ça m’arrive. Et puis j’ai été assez pris ces derniers temps (cf. article Ouverture prochaine d’un magasin à Cars : La Maison Girondine). Pourtant, si ce blog a connu une activité plus faste, sa fréquentation fait plus que se maintenir depuis que je publie à nouveau quelques articles.

L’intérêt d’un blog : partager et simplifier son sujet

Tout d’abord, il faut le reconnaître : je suis touché quand quelqu’un de mon entourage amical ou géographique me dit qu’il a découvert mon blog, qu’il a bien aimé tel article sur tel sujet, qu’il y est retourné, ou qu’il est tombé dessus après une requête sur Google relative au vin. C’est important car vous laissez finalement assez peu de commentaires (une autre motivation pour continuer mais il faut dire que mes sujets sont assez descriptifs et peu polémistes). Internet et WordPress me permettent d’avoir un lectorat qui est très majoritairement français ou francophone, mais il est agréable de savoir qu’il y a un ancrage local – à mettre en perspective avec l’ouverture du magasin !

Quels sujets sur le vin pour continuer ?

Pour aller droit au but, nos lectures et leurs auteurs font trop la part belle aux arômes quand il s’agit d’apprécier, présenter ou évaluer un vin – en bref, on accorde trop d’importance aux arômes quand on parle du vin : la structure du vin et les sensations tactiles que procure le vin devraient avoir la même place. Aujourd’hui c’est loin d’être le cas. Autrefois, les courtiers bordelais étaient très laconiques, se contentant de classer les vins par village (pour fixer les prix), de vanter le caractère « loyal et marchand » du vin avant ses mérites, pour rapporter une formule courante. La simplicité a du bon, à plus forte raison qu’on vit une époque compliquée – au point qu’il devient compliqué de faire simple.

L’enjeu du moment : l’avenir du vin biologique

Par ailleurs, le grand enjeu du moment semble l’avenir du vin bio. Ou plutôt l’avenir du vin par le bio : un passage obligé ? Le phénomène qui prend de l’ampleur. Son essor initial, dans le courant du siècle dernier avec le mouvement biodynamique, était marginal. Puis il y a eu un essor très mercantile, dans les années 2000, des producteurs industriels ayant surfé sur la vague du bio. Les vins biologiques poursuivent maintenant leur progression sur des fronts multiples, qu’ils soient géographiques ou humains.

Si la Loire par exemple est en avance sur le Bordelais, en Gironde le mouvement s’émancipe, porté aussi bien par de jeunes vignerons convaincus que par des grands domaines. Même les crus classés semblent convaincus et comme ils ont toujours été à l’avant-garde des évolutions viticoles dans notre région… A suivre, et de près. Je reviendrai sur ces différentes questions prochainement. Mais revenons à la question du jour !

Loin des meilleurs blogs sur le vin ?

Évidemment il y a des blogs sur le vin qui font beaucoup mieux. Dans la qualité, surtout dans la quantité – en termes de publications et de visiteurs, les deux étant liés. Une petite minorité se détache vraiment, bénéficiant d’ailleurs parfois de l’appui d’un grand journal. Il y a des gens inspirés et des tons variés, pour tous les goûts finalement.

Pour vous donner une idée à propos du mien, il a longtemps été dans le top 100 du classement Teads des blogs Vin : mon blog connaissait d’ailleurs une progression lente mais assurée (si ma mémoire est bonne il avait atteint la 51e place) – il en était sorti quand j’avais arrêté de poster (seulement après plusieurs mois). Puis Teads a cessé son recensement des meilleurs blogs sur le vin fin 2015.

Dommage : avec actuellement environ 5.000 visiteurs mensuels, mon blog y aurait certainement figuré en meilleure position. C’est peu comparé aux blogs politiques ou high-tech mais pour le vin, ça devient intéressant. Qu’à cela ne tienne, je vous le répète, ma motivation passe par la véritable appréciation qualitative des stats : vous et votre intérêt pour le vin. A bientôt !

Laissez votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s