Les vendanges à Paris

D’habitude, je passe la saison des vendanges dans ma Gironde natale. Cette année, j’ai eu la chance d’assister aux vendanges d’Argenteuil. L’Ile de France accueillait jadis un grand vignoble autour de Paris. Depuis quelques années, dans le sillage de Montmartre, plusieurs communes participent à la résurgence du passé viticole du Bassin Parisien.

L’épidémie de phylloxera qui sévit dans tout le pays à la fin du XIXe siècle a porté un coup sévère à ce vignoble. Dans la foulée, l’expansion du chemin du fer lui porta un coup fatal. En effet, elle permit aux habitants de la capitale de découvrir les vins des autres régions, et aux vignobles du Sud de se développer. Pour finir, l’urbanisation incessante lui porta le coup de grâce.

La jolie affiche toute en couleurs de l'édition 2015 de la Fête des Vendanges d'Argenteuil.
La jolie affiche toute en couleurs de l’édition 2015 de la Fête des Vendanges d’Argenteuil.

Au XVIIIe siècle, Argenteuil, Suresnes, Chanteloup, Deuil et Montmartre avaient encore des vignes. Apparemment, on y vouait un culte à Bacchus(1). A ma grande surprise, Argenteuil accueillait alors le premier vignoble français ! Et pour cause, la commune produisait au début du XXe siècle, il y a donc seulement un siècle, jusqu’à 180.000 hectolitres par an(2). C’est plus que l’AOC Saint-Emilion de nos jours, et ce même si on tient compte de l’AOC Saint-Emilion Grand Cru ! D’après la mairie argentolienne, en 1788, Argenteuil était la première commune viticole de France en termes de rendement par hectare(3). Apparemment, au moins un tonnelier et plusieurs négociants complétaient le tableau. Il y avait donc une activité viticole importante.

Aujourd’hui, le vignoble argenteuillais présente une physionomie très différente : la municipalité d’Argenteuil a entrepris de planter dans les années 2000 une petite parcelle de 0,78 hectare(4) dans le quartier des Coteaux (qui porte bien son nom et offre une belle vue sur la capitale) et les jardiniers de la mairie d’Argenteuil produisent quelques milliers de bouteilles par an. Deux cuvées sont produites, un Pinot Noir et un Chardonnay. C’est une petite production sans prétention qui n’est d’ailleurs pas commercialisée. Pourtant les Argenteuillais présents à la Fête des Vendanges auraient bien acheté quelques bouteilles car beaucoup ont posé la question.

A Montmartre comme à Argenteuil, l'importance de l'art pictural se fait sentir... Ici sur l'étiquette du Pinot Noir des Coteaux d'Argenteuil.
A Montmartre comme à Argenteuil, l’importance de l’art pictural se fait sentir… Ici sur l’étiquette du Pinot Noir des Coteaux d’Argenteuil.

En effet, la mairie d’Argenteuil organise une fête dont l’entrée est gratuite et qui est l’occasion pour ses habitants de récolter les grappes qui sont pressées sur place. Un certain nombre de stands et d’animations sont présents. Un des chapiteaux permet de goûter les divers millésimes encore disponibles : 2014 pour le blanc et 2007, 2008, 2010, 2011 (le dernier à être élevé en fûts), 2012 et 2013 pour le rouge. Pour les avoir toutes goûtées, ma préférence va sans hésitation au vin blanc. Plutôt aromatique et rond, il est de bonne facture. La cuvée rouge m’a paru légère et assez acide. Il aurait été intéressant de pouvoir les apprécier dans de meilleures conditions, c’est-à-dire dans des verres à pied plutôt que des gobelets en plastique. Ceci étant dit, l’intérêt de cette production est de renouer avec l’histoire de la ville tout en créant une animation au sein de la commune, donc… essai transformé !

Le petit vignoble des Coteaux d'Argenteuil
Le petit vignoble des Coteaux d’Argenteuil

Pour le reste c’était un évènement convivial et les échanges faciles et sympathiques, notamment avec les employés municipaux (2 jardiniers et un œnologue assurant la production du vin). Une ambiance bucolique à l’abri du brouhaha citadin et qui tranche donc complètement avec l’ambiance sonore parisienne habituelle. Rien à voir, mais j’ai également profité de mon séjour pour m’initier à la conduite en ville façon titis et entre le touche-touche dans les bouchons et les nombreuses entorses à la réglementation on peut dire que j’ai été servi !

Donc pour nos amis parisiens qui voudraient souffler un peu en se mettant au vert le temps d’une journée sans quitter l’Île de France, un rattrapage a lieu puisque Montmartre fête aussi les vendanges ce week-end ! En allant visiter le quartier, j’ai eu la surprise de voir que mon ami girondin Pierre de Roquefeuil allait être présent sur un des nombreux stands. Vous pourrez ainsi découvrir son Château de Pardaillan, un Bordeaux de plaisir fruité et élégant.

La belle affiche de la Fête des Vendanges de Montmartre.
La belle affiche de la Fête des Vendanges de Montmartre.

NB : pour l’année prochaine, les vendanges et la Fête des Vendanges d’Argenteuil ont lieu les samedi et dimanche de 10h à 17h30 rue de Mainville. Et c’est gratuit. A Montmartre, il me semble que l’organisation ressemble davantage à celle d’un salon de vin avec entrée payante, mais vous pourrez toujours nous faire un petit retour si vous y faites un saut. Nous serons ravis car ça a l’air très sympa !

Ajout du 6 novembre 2015 :

La Vigne de Sannois
La Vigne de Sannois

Autre vignoble francilien disparu à cause du phylloxéra, de l’urbanisation et de la concurrence des vins du Sud du pays, Sannois abritait plus de 200 hectares de vignes au milieu du XIXe siècle. 0,3 ha a été planté en 2003, uniquement avec des cépages blancs.(5)

La vigne de Montmartre la nuit
La vigne de Montmartre la nuit

Il m’aura fallu plusieurs passages à Montmartre pour trouver son vignoble, comparable en taille à celui de Sannois. Ok, on voit peu, mais là encore tout est sous nos yeux : Montmartre abrite un vignoble très confidentiel. Deux différences toutefois avec les autres vignobles :

La vigne de Montmartre a été plantée dès 1933, renouant avec un passé plus ancien.
La vigne de Montmartre a été plantée dès 1933, renouant avec un passé plus ancien.

Et ses bouteilles peuvent être achetées, mais pas à n’importe quel prix.

A l'Office de tourisme, le Clos Montmartre est à 50€... la bouteille !
A l’Office de tourisme, le Clos Montmartre est à 50€… la bouteille !

(1) http://www.france-pittoresque.com/spip.php?article12977

(2) http://www.argenteuil.fr/Actualite/1358/81-actualites.htm

(3) http://www.argenteuil.fr/Annuaire/1062/83-annuaire.htm

(4) http://www.leparisien.fr/argenteuil-95100/c-est-la-fete-des-vendanges-a-argenteuil-ce-samedi-02-10-2015-5148009.php

(5) http://www.ville-sannois.fr/content/la-vigne

Laissez votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s