Portes ouvertes Pessac-Léognan 2013, les photos (1/2 : Château Pape Clément)

Pape fût

Après un samedi marqué par un retour sur les tatamis et une soirée poker victorieuse, comment poursuivre sur cette lancée la journée du dimanche ? La réponse se trouvait du côté des vins de Pessac-Léognan qui organisaient leurs journées portes-ouvertes en ce week-end du début du mois de décembre. L’occasion de partager avec vous quelques clichés pris au Château Pape Clément, propriété de Bernard Magrez, et au Château Couhins, propriété de l’INRA (dont il était question sur ces pages quelques jours plus tôt). Et une fois n’est pas coutume… j’ai mitraillé !

A tout seigneur, tout honneur, commençons par le…

Pape fût
Château Pape Clément

Pape Clément, c’est l’histoire de Bertrand de Goth, archevêque de Bordeaux, qui devient pape en 1305. Il prend alors le nom de Clément V.

Pape Clément, le château
Pape Clément accueille un authentique château. Si l’ancienneté de la propriété remonte au XIVe siècle, la construction du château s’inscrit dans le XVIIIe siècle et son style néo-gothique assez distinctif.

Pape Clément, dans le cuvier
La visite commence par un tour dans le parc arboré. Dans le cuvier, l’ambiance se veut assez mystique. Les carreaux ont un côté « Alice au Pays des Merveilles » assez sympathique. Avec le jeu de lumière, ils mettent bien en valeur les foudres en bois. Ceux-ci ont remplacé les cuves en inox en 2007.

Pape chais
Dans le chai à barriques, l’ambiance devient religieuse. S’il ressemble à une église, ce n’est pas innocent.

Pape bonsaï géant
Dehors, un bonsaï géant accueille les visiteurs. Il s’agit d’un superbe olivier. Si Bernard Magrez aime le bon vin, le parc du château montre son amour des beaux arbres.

Pape parc olivier millénaire
Celui-ci est presque deux fois millénaire ! Autant dire qu’il est aussi vieux que la Chrétienté…

La visite s’achève dans le bar à vin qui jouxte la boutique. Elle est ouverte tous les jours, comme la propriété (donc rien de dramatique si vous avez loupé cette journée). Nous était servi le second vin de la propriété, Clémentin de Pape-Clément… 1990 ! En privilégiant la qualité à la quantité car il y avait une seule gorgée. Sans doute à cause de la part des anges. Bref, un grand millésime pour un vin vieux. Peut-être une façon de compenser l’absence du premier vin ?

Commentaire sur Clémentin de Pape Clément 1990 : un nez expressif assez impressionnant d’ailleurs puis une bouche en deçà mais bien structurée pour un vin bien conservé. Qui s’apprête quand même à laisser son apogée derrière lui, comme l’indique son profil aromatique à cheval entre le fruit de la jeunesse et les arômes tertiaires. Un vin à l’image de l’AOC, à la fois ample et structuré (bref, équilibré) avec 50% de Merlot et 50% de Cabernet-Sauvignon.

Fin de la visite. Le temps était clément pour rendre visite au pape… Une journée ensoleillée entre deux vagues de froid, qui nous a permis de quitter Pessac et poursuivre notre visite à Villenave d’Ornon, toujours dans l’agglomération bordelaise. Rendez-vous dans quelques jours pour les photos prises au Château Couhins. En attendant, je vous souhaite un bon début de semaine !

[Mise à jour : la seconde partie des Portes-Ouvertes de Pessac-Léognan est disponible.]

One thought on “Portes ouvertes Pessac-Léognan 2013, les photos (1/2 : Château Pape Clément)

Laissez votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s