Yquem cultive sa singularité

Après avoir annoncé qu’il ne produirait pas de millésime 2012, le Château d’Yquem fait maintenant savoir qu’il compte retirer la mention « Sauternes » de son étiquette de face.

vieux millésimes du Château d'Yquem avec l'ancienne mention, Lur Saluces étant le nom de famille des anciens propriétaires
Vieux millésimes du Château d’Yquem. Longtemps, la mention « Lur Saluces » – du nom des anciens propriétaires – apparaissait à la place de la mention « Sauternes », qui disparait à son tour.

La propriété de Bernard Arnault (groupe LVMH) est certainement la seule dans le Sauternais à pouvoir se priver d’un millésime de son vin. Il en est de même concernant le fait de se priver de la mention « Sauternes » sur son étiquette.

Ces choix stratégiques visent a renforcer la singularité de ce cru exceptionnel, le meilleur des miels liquides (« de la lumière bue ! », selon Frédéric Dard). Le Château d’Yquem est en effet le seul « Premier cru classé supérieur » du Sauternais dans le classement de 1855. Ses prix de vente atteignant déjà des sommets, l’annonce du retrait de la mention « Sauternes » a fait grincer quelques dents parmi les crus de l’appellation.

Les liquoreux bordelais sont en effet particulièrement touchés par la baisse de la consommation de vin et Yquem est leur figure de proue. Rappelons tout de même que le Château d’Yquem a bien produit du vin en 2012, seulement il a pris la décision de déclasser sa production. Sauf erreur, celle-ci a donc été vendue au négoce en vrac puisque le second vin, confidentiel, est réservé aux « amis » de la propriété. Pour une perte chiffrée à 25 millions d’euros.

Yquem est certainement le seul cru du Sauternais dont les reins sont assez solides pour encaisser pareil choc. Pour Pierre Lurton, gérant du château, le but était de préserver l’image de marque du vin : selon lui, la qualité désirée n’était pas au rendez-vous. Quelques précédents existent avec, chose curieuse, un écart régulier de vingt ans : 1952, 1972, 1992.

Avec 2012, la règle est respectée et permet de rendre encore plus rare un produit déjà très convoité. Sa réputation lui permet à présent de se priver d’une mention pourtant prestigieuse comme celle de l’AOC Sauternes et de cultiver sa propre marque. Oui, Yquem est bien unique.

Si la couleur est belle, l'équilibre du vin est parfait.
Si la couleur est belle, l’équilibre du vin est parfait.

——————————————————————————————————————————

Source : http://www.terredevins.com/plus-de-mention-sauternes-pour-yquem/

Merci à mes collègues de promo pour l’autorisation d’utiliser ces jolies photos prises lors d’une visite du Château d’Yquem en 2010 avec le Master2 Droit de la Vigne et du Vin. Un moment dont je garde un excellent souvenir. 🙂

 

Publicités

3 réflexions au sujet de « Yquem cultive sa singularité »

Laissez votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s