Chateauonline.fr aussi !

La société propriétaire du site Chateauonline.fr suit le même chemin que la société propriétaire du site 1855.com. C’est une exclu du magazine Terre de Vins, celle-ci vient en effet d’être placée en redressement judiciaire. Ce n’est pas le fruit du hasard puisque ces sociétés sont les filiales d’un même groupe.

Les problèmes de la société propriétaire de Chateauonline.fr, dont la réputation était impeccable avant son changement de propriétaire début 2011(*), semblent avoir également pour origine des vins vendus en primeur non livrés à leurs clients. Même problème, même méthode ? Pour rappel, le système des primeurs permet au client d’acheter à moindre coût des vins en cours d’élevage, non finis, qui lui seront livrés après leur mise en bouteille. Le client achète le vin sur le site, qui est censé les réserver ou les avoir réservé.

Or les propriétaires du site 1855.com auraient voulu mettre à profit le délai entre l’achat et la livraison pour placer les sommes reçues et acheter les vins une fois finis, après avoir réalisé une plus-value supérieure au prix final des vins. Un mauvais calcul puisque les cours des vins vendus en primeur (généralement les plus chers du marché) ont augmenté davantage que les cours de la bourse. J’avais déjà évoqué ce système ici, ainsi que le changement de nom de la société propriétaire du site 1855.com.

Jean-Michel Deluc, qui prêtait son image à Chateauonline.fr, est intervenu sur la page de l’article paru sur le site de Terre de Vins pour apporter quelques précisions. Ancien Chef sommelier du Ritz à Paris et cofondateur de Chateauonline.fr dès 1998, il n’en est plus actionnaire depuis 2005 et a arrêté de fournir des prestations au site en 2010. Il est actuellement en conflit pour le règlement de ses honoraires avec la SA Chateau Online rebaptisée… Arès.

En effet, certainement pour des raisons d’image, de la même manière que la société propriétaire de 1855.com avait pris pour nom Héraclès, celle propriétaire de Chateauonline.fr devient Arès. La conclusion du magazine Terre de Vins résume bien une situation devenue ubuesque :

Après Aphrodite, holding financière qui détient un peu plus de 50% des parts d’Héraclès, le sulfureux groupe d’Emeric Sauty de Chalon et Fabien Hyon poursuit une étrange quête de l’Olympe, peut être avec l’espoir que les Dieux les protègeront des difficultés économiques, des poursuites judiciaire et de la colère croissante de clients qui ont payé leur commande sans jamais voir de vin en retour.

 ——————————————————————————————————————————

(*) Le propriétaire du site 1855.com avait aussi acquis le site de vente privée Caveprivée.com fin 2010. L’absence de ventes en primeur (à confirmer) sur ce site devrait épargner les mêmes tracas à ses clients.
Source : http://pro.clubic.com/e-commerce/actualite-408250-vente-vin-ligne-1855-chateauonline.html

Le lien vers l’article publié en exclusivité sur le site du magazine Terre de Vins : http://www.terredevins.com/chateauonline-en-redressement-judiciaire/

One thought on “Chateauonline.fr aussi !

Laissez votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s