Ce qui va vraiment saouler les Français !

J’évoquais déjà au printemps le risque d’une mort probable du vin sur Internet et les réseaux sociaux. Le gouvernement (ministère de la Santé) s’apprête à instaurer la Prohibition. Bordeaux, capitale mondiale du vin, deviendrait une capitale mondiale de la drogue ! Ça parait trop gros pour être vrai ?

Pourtant, voici les 5 mesures annoncées ou en discussion pour une application dès janvier 2014 :

aimer les vins français

1) Interdiction de parler du vin sur Internet

La communication du vin sur Internet et les réseaux sociaux est déjà réglementée et il existe pourtant des milliers de sites, de nombreux blogs et pages facebook. Sans parler des commentaires.

2) Interdiction de parler du vin positivement dans les médias

C’est tout un pan de la Presse qui est menacé puisque, en parlant du vin, les journalistes pourraient être condamnés pour publicité !

3) Taxation du vin au nom de la santé publique

Le pire message qu’on puisse envoyer aux pays importateurs : ne buvez pas de vin français, les français n’en veulent pas eux-mêmes car il est mauvais pour la santé ! Que doivent penser les nombreuses familles de vignerons ?

4) Radicalisation du message sanitaire

Là aussi c’est pas mal. Les mentions « l’abus d’alcool est dangereux pour la santé » et « à consommer avec modération » deviennent simplement « l’alcool est dangereux pour la santé ». A quand une mention « Attention, boire du vin tue » ?

5) Durcissement des mentions sanitaires sur les étiquettes

En plus du degré d’alcool, les étiquettes devront afficher les unités d’alcool, une notion qui remplacerait celle du verre d’alcool utilisée depuis des années dans le travail d’éducation et de prévention des risques d’une consommation excessive. On cherche à brouiller les cartes !

Voilà pour ce petit résumé. Pour obtenir plus d’informations, Vin et Société a lancé un site très bien fait où :

– on peut interpeler directement les élus de notre département
– et surtout SOUTENIR LES PROFESSIONNELS DU VIN sur la page http://www.cequivavraimentsaoulerlesfrancais.fr/#soutenir (en bas à gauche)

En effet, ce faisant, le gouvernement pénalise les exportations françaises (le vin est le 2e secteur) tout en favorisant les concurrents étrangers, la liberté de communication (journalistes et simples internautes, producteurs, etc.), les consommateurs qui peineront à trouver des renseignements… et finalement, puisque c’est l’alcool qui est dangereux et non plus une consommation excessive, le message est brouillé.

Qui est gagnant dans cette histoire ? Ah, oui, c’est vrai… on se sert d’un message pseudo-sanitaire comme prétexte pour créer de nouvelles taxes ! Après la pétition Touche pas à mon vigneron qui a encore besoin de 1500 signatures, l’action de Vin & Société devrait avoir un meilleur impact. Mais le gouvernement tendra-t-il l’oreille ?

Le message renvoyé par nos élus, qu’ils soient de gauche comme de droite (car ça dure depuis des années), c’est qu’ils continueront à augmenter les impôts pour préserver leurs privilèges. Ce qu’il faudrait, et qui profiterait à TOUS les Français, ce serait une pétition demandant une diminution drastique des dépenses de l’Etat, des collectivités locales et de la Sécurité sociale.

cequivavraimentsaoulerlesfrançais.fr

6 thoughts on “Ce qui va vraiment saouler les Français !

  1. Le plus choquant la dedans c’est que de plus en plus au prétexte d’une morale nouvelle qu’on cherche à nous imposer, on censure et on méprise la liberté d’expression.

    Ça ne concerne pas que le vin et l’alcool c’est un mouvement général. L’Etat ne considère plus ses citoyens comme des adultes et multiplie donc les interdits et les censures car évidemment on est trop cons pour se faire un avis personnel, assumer nos choix, et en accepter la responsabilité.

    J'aime

  2. J’aurais dû préciser que Vin & Société était la seule association représentant les 500.000 acteurs de la filière vitivinicole. Forcément, ça pèse lourd, surtout en termes d’intentions de vote. Dès le lendemain de cette campagne de mobilisation, la Mission Interministérielle de Lutte contre la Drogue et la Toxicomanie (MILDT) annonçait qu’il s’agissait d’une erreur de copier-coller avec une première version qui n’aurait pas dû sortir… et donc le retrait de ce plan :

    http://www.terredevins.com/mesures-anti-vin-une-erreur-de-copier-coller/

    Comme l’indique à juste raison un commentaire sous cet article, si une première version existait, c’est que certains voulaient la voir appliquée. Vin et Société a attiré 70.000 visiteurs en une journée et reste mobilisée : l’association réclame l’abandon des mesures envisagées contre le vin et la création d’une instance interministérielle dédiée au vin. Excellente idée !

    J'aime

    1. Merci Olivier ! Difficile d’aborder tous les sujets mais on dirait bien qu’il y a un acharnement anti-vin en ce moment ! Evidemment cette étude est très critiquable : les produits phytosanitaires présentent un risque pour les ouvriers viticoles, pas pour les consommateurs. On ferait sûrement mieux de parler de l’eau courante…

      J'aime

Laissez votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s