Juillet 2013, état des lieux de la vigne dans le Blayais

Jeunes plants de Merlot à Cars. Château Crusquet Sabourin (AOC Blaye Côtes de Bordeaux), mercredi 17 juillet au matin. Il est 7h30.
Jeunes plants de Merlot à Cars. Château Crusquet Sabourin (AOC Blaye Côtes de Bordeaux), mercredi 17 juillet au matin. Il est 7h30.

Prédire quelle sera la qualité des vendanges cette année relève de l’art divinatoire. Le printemps a été en deçà de tout et l’été s’est fait attendre. Presque caniculaire, il permet de rattraper le temps perdu : en Gironde, cela fait deux semaines que le thermomètre dépasse 30° à l’ombre.

Cabernet-Sauvignon, Cars juillet2013
Grappe de Cabernet-Sauvignon. Bien exposée, elle sera dispensée d’effeuillage. Cette pratique consiste à enlever les feuilles qui dissimulent les raisins aux rayons solaires et permet donc de favoriser leur maturité. Comme en toute chose l’excès est mauvais : comme nous, les grappes craignent les coups de Soleil !

Les baies sont petites car elles sont sorties tard. A cause des pluies, il y a eu de la coulure : comme on peut le voir ci-dessus, les fleurs n’ont pas toutes donné du raisin à l’arrivée. Le rendement sera certainement faible. Pour le producteur, c’est un manque à gagner potentiel. Pour le consommateur, en revanche, c’est positif : plus le rendement est bas, plus la concentration dans le raisin (et donc dans le vin) est élevée.

Une ambiance presque spirituelle : le petit domaine du Château Cône Taillasson Sabourin (4ha) est entouré de vieux murs de pierres, comme le cimetière de Blaye en arrière-plan.
Une ambiance assez spirituelle : le domaine du Château Cône Taillasson Sabourin est entouré de vieux murs de pierres, comme le cimetière de Blaye en arrière-plan.

Les pluies printanières prolongées ont cependant un avantage intéressant : les nappes phréatiques étant pleines, la vigne devrait moins souffrir en cas de sécheresse. C’est particulièrement vrai pour les sols argilo-calcaires du Blayais : l’argile agit comme une éponge, et restituera l’eau nécessaire à la vigne durant l’été.

Voici l’argile et le calcaire évoqués précédemment (les petits cailloux blancs affleurent partout en surface). Sur cette parcelle, Sabourin Frères expérimente l’usage des piquets en métal, plus résistants que ceux en bois.
Voici l’argile et le calcaire évoqués précédemment (les petits cailloux blancs qui affleurent partout en surface trahissent sa présence). Sur cette parcelle, Sabourin Frères expérimente l’usage des piquets en métal, plus résistants que ceux en bois. Les pieds sont cachés, il s’agit de Malbec, un cépage historique antérieur au Merlot et qui connait un regain de faveur depuis une bonne décennie.

Ces jeunes plants sont enfermés dans un étrange sachet. Celui-ci protège non seulement les petits pieds de l’appétit vorace des lapins, mais il les protège également contre les maladies. Ils n’ont donc subi aucun traitement. Cet esprit respectueux de l’environnement est conforme au label Terra Vitis, référent de la viticulture raisonnée. Sabourin Frères pourra apposer le logo Tera Vitis sur les étiquettes de l’ensemble de ses vins à partir du millésime 2012.

Un piège à bestioles, à Plassac, village mitoyen de Blaye. Utilisé depuis quelques années par Sabourin Frères, il permet de traiter les vignes uniquement si cela est nécessaire.
Un piège à bestioles, à Plassac, village mitoyen de Blaye. Utilisé depuis quelques années par Sabourin Frères, il permet de traiter les vignes uniquement si cela est nécessaire.

Ceci étant dit, l’engagement de Sabourin Frères envers la viticulture durable est plus lointain : l’intérêt de revêtir un label reconnu comme celui de Terra Vitis représente une officialisation aux yeux de la clientèle, une preuve. Cet état d’esprit est une philosophie qui consiste à limiter l’usage des produits chimiques, en limitant par exemple le recours aux pesticides uniquement en cas de nécessité. C’est une étape avant la viticulture biologique, qui est souvent considérée comme trop risquée : on parle d’un risque sanitaire pour le raisin, ce qui se traduit par un risque économique pour une entreprise viticole (cf. article précédent sur le cas malheureux d’une propriété médocaine). L’étape ultime est la biodynamie, pour laquelle on peut presque parler de religion. C’est un autre sujet, nous y reviendrons sur les pages de ce blog.

Le piège « Bioprox » (photo ci-dessus) est utilisé par l’entreprise depuis plusieurs années. Le traitement sera décidé en fonction du nombre d’indésirables capturés : si le nombre est élevé, il y a menace voire invasion, et il convient de traiter les vignes. Sinon, le traitement attendra. A l’échelle d’un domaine, c’est un procédé efficace. Il l’est beaucoup plus quand il est utilisé conjointement par plusieurs domaines voisins. Pour les producteurs : à méditer car c’est une solution à la fois pratique et économique.

Retour à Cars avec un paysage typique des appellations de côtes : une crête avec une forte déclivité constitue un terrain idéal pour un drainage efficace des eaux de pluie.
Retour à Cars avec un paysage typique des appellations dites « de côtes » : une crête avec une forte déclivité constitue un terrain idéal à la fois pour une bonne exposition à l’ensoleillement et pour un drainage efficace des eaux de pluie.

On termine cette balade dans les vignes avec une vue sur le clocher de Cars, qui rappellera aux abonnés du blog la bannière en tête de page. Les nuages sont toujours aussi rares dans le ciel. Mais après les interminables pluies du printemps, le Soleil peut continuer à briller autant qu’il le souhaite : la vigne tiendra bon !

L'église de Cars et son clocher polychrome domine les vignobles alentours.
L’église de Cars (3km de Blaye sur la rive droite de la Gironde) avec son clocher polychrome domine les vignobles alentours.

Note du dimanche 21 juillet : le temps est resté le même et les météorologues commencent à parler de canicule. Il est vrai qu’une petite pluie serait maintenant la bienvenue.

PS : bonne fête aux Victor !

 

2 thoughts on “Juillet 2013, état des lieux de la vigne dans le Blayais

  1. Alexis, tu es bien un enfant du pays blayais, tu parles de lui comme un poète.
    Ne changez rien à vos méthodes de vinification , les CRUSQUET se dégustent avec passion.
    L’amicale des supporters du PSG à Bordeaux….

    J'aime

Laissez votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s