Burger maison – vin rouge ou quand les Américains préfèrent le vin au soda !

Avez-vous déjà essayé de remplacer le soda par du vin pour vous encanailler avec un bon gros hamburger classique ? Si, si, c’est possible et c’est même un neveu de l’Oncle Sam qui vous le dit !

Son article a retenu mon attention sur un blog américain car à l’heure française du principe de précaution, de la tolérance 0 et du matraquage anti-vin(*), cet exemple permet de voir comment ce fleuron de notre patrimoine est mis en avant dans un autre pays avec une culture viticole différente de la nôtre (et surtout qui a connu la Prohibition au siècle dernier avec, rappelons-le, l’impact que cela a eu dans la société américaine(**)).

Son auteur, Roger Killen, est consultant de métier pour la filière vins et spiritueux en Californie, et un contributeur régulier depuis plusieurs années pour le Knoxville News Sentinel.

Sur son blog, il donne des conseils en matière d’accords mets-vins, comme cette intéressanteassociation hamburger maison-vin rouge. Son article est intitulé Burger Night with the Big Guy. Autrement dit « Soirée hamburger avec un Grand Gaillard ». En fait Big Guy est une marque de vin californien. On peut faire la relation entre son nom et son image, l’étiquette arborant le portrait d’un solide chien de chasse (amis cynophiles, saurez-vous dire quelle race ?, il a l’air assez grand).

Le meilleur ami de l’homme, selon le blogueur américain Roger Killen.

Les anglophiles trouveront l’article original publié le 2 juin dernier sur le blog de Roger Killen à la page suivante : http://rogerbkillen.com/?p=2247 (en anglais donc, clic droit pour ouvrir dans un autre onglet).

Pour les autres, notamment ceux qui voudraient essayer cet accord, voici quelques morceaux choisis, traduits en français :

Si les modes continuent d’évoluer autour des ingrédients accessoires, le principal reste le bœuf.

Le burger est un plat à base de viande rouge. Donc on part automatiquement sur un vin rouge.

il y a tout un tas d’ingrédients entre les petits pains. Choisir un vin qui leur correspond à tous, c’est un peu un défi.

C’est juste, il y a de nombreuses saveurs et pourquoi pas une sauce épicée. Conseil suivant :

c’est généralement un choix plus sûr de se replier sur un vin bien bâti, avec une certaine proportion de Cabernet Sauvignon, de Merlot et de Syrah

Ces cépages produisent en effet des vins suffisamment charpentés pour tenir la route face au goût relevé du bœuf. Intéressant de voir cette promotion des vins d’assemblage dans un pays réputé pour ses vins monocépages. Et pour le prix ?

pour votre soirée burger, commencez votre rechercher avec un assemblage rouge à partir de 10-12$

Ok, 10-12 dollars font entre 7,5 et 9 euros. En adaptant la situation à notre cas franchouillard, on trouvera des Bordeaux sympa dans cette tranche de prix, avec en prime le fameux assemblage entre Cabernet-Sauvignon et Merlot. Vous aurez plus de Cabernet-Sauvignon sur la rive gauche (Médoc pour plus de charpente), plus de Merlot sur la rive droite (Blayais ou Libournais pour plus de fruit), et un équilibre autour de 50-50 dans les Graves. Optez pour un Bordeaux Supérieur si vous devez choisir rapidement, ça conviendra également (généralement + de Merlot). Ou puisqu’on parlait de Syrah, pourquoi pas regarder également vers les Côtes du Rhône.

Et si vous êtes prêts à dépenser une petite pièce supplémentaire à dépenser…

Le but est de se faire plaisir, rappelez-vous, on parle d’un savoureux burger maison préparé avec amour ! Dans ce cas Roger Killen conseille donc Big Guy, un Merlot-Syrah californien avec beaucoup de goût et des tanins très doux. Si vous avez eu l’occasion de goûter ce vin, merci de faire part de vos impressions dans les commentaires ci-dessous. Bon le budget avec ce vin est plutôt de 20 dollars, pour un équivalent en terme de prix il faut donc compter 15 euros. C’est loin d’être une hérésie, le plaisir reste le maître mot.

Cette précision sur la tendresse des tanins permet d’affiner notre choix. Difficile de trouver un assemblage Merlot-Syrah à Bordeaux, mais avec une majorité de Merlot on peut confortablement rester sur la rive droite : Blaye, Bourg, Fronsac, Saint-Emilion et ses satellites, on a l’embarras du choix… Entre 10 et 15 euros, on y trouvera facilement beaucoup de vins au fruité expressif et de bonne, voire très bonne tenue. Et s’il y a un peu de Malbec dans l’assemblage, c’est encore mieux !


(*) De manière plus détachée, j’en profite pour rebondir sur mon article précédent : Pourquoi la taxe comportementale sur le vin est une triple ineptie ?

(**) Les Etats-Unis de l’Entre Deux Guerres représentent le meilleur exemple de prohibition contre l’alcool, ou contre les alcools. Peu importe la terminologie car dans les deux cas c’est un vaste mot pour désigner des produits très différents.
Avec l’interdiction de produire et de vendre des boissons alcoolisées, des filières clandestines vont prendre le relai. La contrebande s’organise et en quelques années de puissantes organisations illégales détiennent un véritable monopole commercial mafieux. A moins que ce soit le commerce de l’alcool qui favorise leur rapide croissance. Sans parler du coût énorme pour l’Etat dont les réserves sont amputées annuellement de 500 millions de dollars de taxes (on est dans les années 20, aujourd’hui ce serait plusieurs billions !). Et sans parler des conséquences dramatiques pour la santé publique : sans contrôles et avec une politique de profit maximum, les mafieux produisaient souvent de l’alcool frelaté (avec des conséquences variables : cécité, lésions cérébrales et parfois des cas mortels, le même phénomène est observé actuellement en Chine où, s’il n’y a pas de prohibition, il y a des mafias puissantes).

 

Laissez votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s