Les jeux vidéo sur le vin

Cette page recense les jeux vidéos sur l’univers du vin. Les rares ayant existé ou existants ainsi que ceux à venir. Elle est donc destinée à être actualisée en fonction des nouveautés.


Devenir vigneron sur Facebook avec Vinoga
Publié le 10 novembre 2016

Voici une news qui met fin à 3 ans de disette dans cette rubrique. A vrai dire, j’aurais pu écrire plus tôt car j’ai rencontré l’équipe de Vinoga au tout début lors d’un Wine Apero sur Bordeaux.

Si ma mémoire est bonne, c’était lors de l’édition organisée à l’Hôtel Fenwick (du nom du premier consul américain à Bordeaux et à vrai dire en France et dans le monde puisque ce superbe bâtiment fût achevé en 1795 ; vous pouvez l’admirer à l’angle du Cours Xavier Arnozan et du Quai des Chartrons).

Je serai plus bref que pour Château Academy (voir infra) :

Particularité : Vinoga se joue sur Facebook (comme Candy Crush Saga)

Points communs avec Château Academy : Vinoga partage avec son prédécesseur l’envie de faire découvrir l’univers du vin (l’activité de production et de commercialisation, les cépages, etc.), c’est donc un serious game également. En commun également un graphisme simplifié voire fantaisiste avec un côté très cartoon. On est loin du système de la célèbre licence Tycoon, mais pourquoi pas ?

Différences avec Château Academy : outre le support (Facebook), Vinoga semble se différencier dans la mesure où il apparait encore moins complexe : il s’adresse apparemment surtout à ceux qui méconnaissent le monde viticole, raison pour laquelle j’accroche peu mais certains aimeront sûrement. Autre particularité : à la fin du processus, on peut acquérir la bouteille produite dans le jeu !

Accès et présentation du jeu par ici :

http://metidia.com/vinoga/



Un domaine californien dans le dernier GTA !
Publié le 2 octobre 2013

La licence phare de Rockstar porte sur le milieu des gangsters et ne devrait donc pas avoir sa place ici. Mais les développeurs ont eu la bonne idée de reproduire une exploitation viticole dans le cinquième opus dont l’action a lieu à Los Angeles. Il s’agit donc d’un vignoble californien (fictif).

Voici le lien vers l’article publié le même jour où vous trouverez une image des vignes dans le jeu :
http://www.alexis-sabourin-wines.com/blog/un-domaine-californien-dans-le-dernier-gta–n20


Château Academy, le test
Publié le 2 octobre 2013

Je vous annonçais la sortie de ce jeu en juin dernier (présentation ci-dessous). Mea culpa : il est disponible uniquement sur smartphones et tablettes ! Une version PC aurait été bienvenue, pour le gameplay et une meilleure diffusion…

En quelques mots, voici mon impression :

Graphisme : Le jeu est plutôt joli et mignon mais on dispose d’une seule et même carte.

Ergonomie : Le point faible ? Les actions sont assez intuitives, les tâches à effectuer étant indiquées par un point d’interrogation, mais le jeu devient rapidement répétitif (à ce propos, voir le résumé ci-dessous).

Contenu : On peut choisir entre plusieurs appellations (Médoc, Saint-Emilion, Graves, Côtes…), recruter des employés, acheter des machines. L’exploitation comprend un système commercial basique (ventes à la propriété, sur Internet, et au négoce), le jeu insiste plutôt sur l’aspect productif avec le chai, la cuverie, un hangar pour le matériel… et tient compte d’une différence d’âge sur les différentes parcelles (4) pour varier les tâches.

Durée de vie : Il faut compter une bonne heure et demie pour finir une partie… si on y parvient car le jeu est assez difficile. Ceci étant, on hésitera certainement à recommencer en cas d’échec car le jeu est également assez répétitif.

En résumé : Le but n’est pas tant de découvrir la gestion d’une exploitation viticole, mais plutôt de faire découvrir l’univers viticole. La partie dure une année, le but étant de tenir un an, ce qui s’avère assez difficile. Les salaires sont versés par semaine et non par mois, donc on finit par recruter pour une tâche et licencier juste après pour finir la partie, c’est moche. Le message est maladroit en pleine crise de la filière !


Château Academy (sortie septembre 2013)
Publié le 5 juin 2013

Le CIVB (Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux) s’apprête à lancer en septembre prochain un jeu en ligne qui sera en accès libre, c’est-à-dire gratuit.

Chateau Academy, image de présentation du jeu
Château Academy et son casting de jeunes talents présentant les différents métiers du vin.

 

Il s’agit d’un serious game, ou jeu sérieux, vocables désignant une activité qui poursuit un but sérieux de manière ludique. C’est exactement le cas de Château Academy qui consiste à gérer une propriété viticole, depuis la plantation des vignes jusqu’à la commercialisation des bouteilles.

On devine que le concept du jeu télévisé de TF1 « Star Academy » a servi d’inspiration aux concepteurs du jeu puisqu’ils l’ont baptisé fort à propos « Château Academy », son objectif étant de susciter les vocations viticoles de demain. Les effectifs dans les propriétés viticoles et les maisons de négoce vont en effet souffrir des nombreux départs à la retraite de la génération du baby-boom dans la décennie à venir.

Si ce jeu a des airs de « winery tycoon » qui devraient plaire aux amateurs de vin rêvant de produire leur propre nectar, même virtuel, il est donc avant tout destiné à un jeune public auquel la filière viticole veut donner envie de s’orienter vers des formations qui proposent de réelles perspectives d’avenir. Des vidéos présenteront chaque métier de la vigne et du vin avec ses facettes que les joueurs pourront retrouver dans le jeu : travail à la vigne, dans les chais, gestion du budget, type de vente (négoce ou en direct), etc.

Château Academy est un projet cadre du Plan « Bordeaux Demain » du CIVB. Cofinancé par la région Aquitaine pour un coût total de 200.000 euros, il est développé par des partenaires issus de la filière (le CIVB), du monde de l’entreprise (Inno’vin Bordeaux Aquitaine), de la formation professionnelle agricole (Shinypix, Eplefpa, Aquitaine Cap métiers) ainsi que, selon La Dépêche, Pôle emploi. Rappelons que la filière viticole française a un poids majeur dans notre économie : un demi-million d’emplois en dépendent et génèrent plus de 10 milliards d’euros de chiffres d’affaires annuel, dont plus de la moitié à l’export (derrière l’aéronautique et maintenant devant la chimie-parfumerie avec plus de 7 milliards d’euros). Plus de chiffres sur le site de Vin et société (clic droit pour ouvrir la page dans un nouvel onglet).

Le jeu sera également décliné sur smartphones et tablettes. Prévu pour iOS et Android il sera disponible gratuitement sur les magasins en ligne d’Apple et de Google.

J’y reviendrai certainement quand il sera sorti pour une petite présentation. A suivre… en espérant que le résultat soit meilleur que ce qu’on a pu voir par le passé avec les précédents Wine Tycoon et Winemaker Tycoon (cf. article ci-dessous du 20 décembre 2012).


Consultez le communiqué de Presse pour plus d’infos :

http://raudin.u-bordeaux3.fr/oat/wp-content/uploads/CP%20%20%20chateau%20academy%20-vdef.pdf

Sources

http://www.sudouest.fr/2013/05/29/un-serious-game-pour-decouvrir-les-metiers-du-vin-1068046-713.php
http://www.ladepeche.fr/article/2013/06/01/1639779-bordeaux-qui-veut-jouer-a-la-chateau-academy.html


Contenu repris de mon article publié le 20 décembre 2012

Oui, ça a existé ! Mais bien que ces jeux soient encore disponibles (uniquement dans les tréfonds d’Internet), on peut déjà en parler au passé. Beaucoup de personnes étant passionnées par le vin et, on peut le dire, par les jeux vidéo – en tout cas au moins par l’un des deux –, la question de savoir si un tel jeu conciliant ces deux centres d’intérêt existait coule de source. Ce qui pouvait donc s’apparenter à une bonne nouvelle n’en est pas une, et autant le dire tout de suite : les gamers seront rapidement déçus.

Mes recherches ont abouti sur deux titres seulement, sortis en 2009, et les critiques étaient si mauvaises que j’ai renoncé à les tester moi-même pour éviter une perte de temps et d’argent inutile. Les deux étant disponibles à petit prix sur le site Amazon (US), cela permet d’y lire quelques critiques d’internautes très sévères – car très déçus : pauvreté du contenu, plantages récurrents, etc.

Le premier est issu de la célèbre série des Tycoon, jeux de gestion dont le premier grand succès est sûrement Rollercoaster Tycoon, qui consistait à créer son propre parc d’attraction (un tycoon en anglais étant un magnat – le gars qui gère, dans tous les sens du terme, un ponte si vous préférez). Ce concept excitant a été étendu à des domaines variés et parfois improbables (station de ski, zoo, pizzeria, hôpital, aéroport, prison, école, etc. – consultez la liste sur jeuxvideo.com si cela vous amuse) de sorte qu’un titre sur le vin était inévitable. Mais tous ces opus ne sont pas du même niveau, d’autant que certains ont été copiés par d’autres éditeurs… malheureusement pour nous celui sur le vin et son alter ego sont logiquement passés inaperçus.

Wine Tycoon est en effet complètement absent du référent jeuxvideo.com, ce qui est déjà très révélateur, et les quelques critiques des clients sur Amazon sont vraiment très dures : un internaute conseille même – avec un certain flegme – de bruler un billet de 20 dollars plutôt que d’acheter le jeu. Apparemment, le titre difficile à trouver appartient déjà à la préhistoire des jeux vidéo, cet univers obéissant à une logique d’évolution darwinienne. On s’en réjouira. Pour agrémenter un peu cette page, voici quand même une vidéo d’appréciation faite par un internaute anglophone:

Winemaker Tycoon (ou Winemaker Extraordinaire ou Vigneron Extraordinaire en français) s’inscrit dans le même sillage. Dans les deux cas, le but est de créer un empire vinicole à partir d’une petite exploitation. Le concept est très intéressant mais mal exploité. Je ne m’attarderai même pas sur les ornières de la conception anglo-saxonne du vin, cantonnée aux cépages et faisant abstraction des notions de terroir ou d’AOC. Sur jeuxvideo.com, ce jeu s’est vu gratifier par un internaute d’un minuscule 3 sur 20 (sa seule note), ce qui rejoint les quelques critiques entrevues sur Amazon… Voici néanmoins un lien où les téméraires ont la possibilité de tester celui-ci pendant une heure : cliquez pour ouvrir la page dans un nouvel onglet (et revenez nous dire si les critiques étaient justifiées). Voici le teaser (toujours dans un but décoratif) :


Deux coups pour rien… Tout ceci laisse une impression de gâchis et la sortie d’un titre digne de ce nom permettant de gérer une exploitation vinicole devra donc encore attendre. Un jeu vidéo sur le vin pourrait être un cadeau de Noël intéressant, notamment pour se familiariser avec le sujet de manière légère et amusante. On se consolera autrement.


Laissez votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s