Le vin qui raconte une histoire

Leçon de marketing du jour. Différencier son produit. Le contenu de la bouteille laisse une marge de manœuvre très faible. En revanche, l’extérieur du flacon laisse plus de liberté. Je suis tombé sur un exemple assez sympa en parcourant la toile. Il s’agit apparemment d’un produit plutôt haut de gamme (cf. prix affichés sur le site), la différenciation ayant cet avantage de créer de la valeur-ajoutée (si vous avez eu l’occasion de goûter ce vin, laissez vos impressions, ce serait intéressant).

FABLE wines est une gamme de vins produits en Afrique du Sud pour ainsi dire plutôt innovante : chacune de ces gammes possède en effet sa propre étiquette sur laquelle figure l’illustration d’un animal local, beau, fier, et sauvage. Au menu, on a du lion, ou du babouin, ou encore de l’aigle. L’ensemble est soigné, que ce soit le dessin ou la capsule rouge façon cire. Ou la mise en scène. Admirez plutôt, tout ça a l’air très pro.

Jusqu’ici, rien de très original ou qui n’ait encore été fait. La marque vinicole la plus vendue au monde ne démentira pas cela : le vin australien Yellow Tail (11 millions de caisses écoulées dans le monde en 2011 dont 8 aux seuls Etats-Unis) exhibe en effet sans complexe sur son packaging un joyeux kangourou coloré bondissant (à la queue jaune, yellow tail en anglais). Le succès probant chez l’Oncle Sam de Fat Bastard, un sympathique hippopotame forcément ventripotent made in Hérault, est une illustration de plus. Vous repasserez plus tard pour la traduction complète, sachant que fat veut dire gros… En France, cette marque est un contre-exemple, et pour cause : elle est vendue exclusivement aux Etats-Unis.

Le tort des viticulteurs français serait-il d’avoir si peu d’animaux sauvages à revendre ? Pas dit. Apposer un animal sur son étiquette semble un procédé un peu éculé. En revanche, ce qui est original dans le cas présent, c’est la fable (d’où ce nom évocateur) dans laquelle est mis en scène l’animal – beau, fier, et sauvage – sur l’étiquette. C’est un peu comme les blagues carambar,  mais pour les grands. Au sens propre, il s’agit de story-telling. Or des histoires, ou plutôt de l’histoire, nos producteurs en ont souvent à revendre. Et peut-être davantage en rapport direct avec le vin et son terroir.

Conservons nos atouts, AOC et châteaux en tête, mais allons à l’essentiel. Ce genre de bouteille relève certes d’une conception vinicole typiquement anglo-saxonne, mais cela permet de mieux appréhender une attente essentielle des consommateurs souvent en manque de repères : la simplicité. L’AOC ou le nom de la propriété figurent en tout petit, le nom est l’identité première de ce vin, conçu non plus comme un produit alimentaire, mais comme un produit culturel. Identité première du vin, le nom se suffit donc à lui-même. Le nom, autrement dit la marque, car c’est bien de marketing dont il s’agit.

———————————————————————————————————————

Allez faire un tour sur le site du producteur, l’utilisation des photos de paysages sud-africains et de l’exploitation en arrière-plan est très sympa !
http://www.fablewines.com/

Animal irascible  capable de broyer un crocodile en quelques claquements de mâchoires, l’hippopotame parait beaucoup plus paisible sur une étiquette de vin… tranquille :
http://www.fatbastard.com/

Internet réserve toujours des surprises, certains marketeurs poussent le vice beaucoup plus loin ! Trop ?

Une bonne nouvelle, il semblerait que Marilyn soit encore parmi nous :
http://www.marilynwines.com/

Pour finir, un site dans un esprit très… rock and roll :
https://www.bonnydoonvineyard.com/

Laissez votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s