Nouvelle-Zélande : Mouton volé ou Mouton volant ?

Le baron Philippe de Rothschild, propriétaire du Château Mouton Rothschild à Pauillac (un des 5 Premiers crus classés en 1855), vient de perdre son bras de fer avec l’exploitation viticole néo-zélandaise Osawa Wines, au sujet d’une marque déposée par cette dernière répondant au nom évocateur de Flying Mouton.

Le mot MOUTON est le seul qui apparait en rouge. Sans doute une erreur du graphiste…

L’office national de la propriété intellectuelle de Nouvelle-Zélande, équivalent de notre INPI, avait été saisi par le baron Philippe en vertu du fait que ce nom était potentiellement trompeur pour les consommateurs de vin. Selon lui, la marque Flying Mouton portait atteinte à celle de son prestigieux château viticole. On le comprend, en anglais la traduction de mouton correspond au mot sheep ou, également, au mot mutton, mais pas au mot mouton. Or la plainte française a finalement été rejetée.

La winery Osawa, du nom de son fondateur, située à Napier (Hawke’s Bay), existe seulement depuis 2006, date à laquelle les premières vignes ont été plantées, et a produit son premier millésime en 2008. Elle est rapidement devenue le 3e exportateur néo-zélandais au Japon, son principal marché à l’export. Le directeur général d’Osawa Wines, Mark Lim, a déclaré au site Decanter.com qu’il se sent « totalement libéré » après deux ans et demi de lutte contre le géant bordelais. Au départ, il avoue que la première réaction des dirigeants de la winery se résumait à la question suivante : « avons-nous la force – émotionnellement, physiquement et financièrement – pour aller jusqu’au bout ? »

Depuis le mois dernier, on connait la réponse. Pour Osawa Wines, le mot « Mouton » est censé être la traduction du mot français « moutons », donc au pluriel. Il est étonnant que cette traduction soit au singulier, et encore davantage qu’elle ait été nécessaire, puisqu’elle existait déjà avec le mot mutton, ou encore le mot sheep(*). Mark Lim précise que la winery Osawa « a toujours dit que nous n’avions pas pour but de porter atteinte à une marque de Rothschild », ajoutant que « sur chaque étiquette au dos de notre vin Flying Mouton, nous avons spécialement mentionné que le mot Mouton se réfère aux moutons ».

Tout de même, cela nous parait léger, d’autant que l’illustration sur l’étiquette représente non pas plusieurs ovins, mais bien un seul. Le cru classé bordelais perd donc une bataille de manière regrettable, lui qui a acquis sont nom actuel en 1853. Au-delà d’avoir un service juridique dédié et d’importants moyens financiers, le baron Philippe de Rothschild a néanmoins eu raison de contester cette marque. Un précédent juridique ouvre en effet parfois la porte à de nombreuses marques parasites qui ont pour effet de diluer l’identité de la marque originelle. Laisser faire serait donc envoyer un dangereux message de permissivité. Dans un autre pays, le verdict aurait pu – je dirais même aurait dû – être différent.

Monsieur Osawa peut avoir le sourire, il est le grand vainqueur de cette bataille juridique. Au passage, lui et moi tenons notre verre de la même façon (légèrement penché).

————————————————————————————————————————————-

(*) D’ailleurs, le terme sheep a apparemment été choisi provisoirement le temps que le différend aboutisse, seul le rosé ayant adopté le terme français mouton.

On peut actuellement le vérifier sur le site de la winery Osawa : http://www.osawawines.co.nz/A terme, nul doute que la winery néo-zélandaise appose la traduction française sur toutes ses étiquettes.

L’article source sur le site du Decanter : http://www.decanter.com/news/wine-news/530622/new-zealand-winery-wins-mouton-trademark-battle?utm_source=Cheetahmail&utm_medium=email&utm_content=news+alert+link+191112&utm_campaign=Newsletter-191112&dec

Publicités

Laissez votre commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s